Art or not art… — (English text, click here)" /> Cahier de Rennes (1) — (English text, click here)" />

29/09/2003

processus des perceptions — (English text, click here)

Ok. Cette fois pénétrons directement dans ma démarche.

Tout d’abord je renvois au petit manifeste de ce blogue

Le phénomène des perceptions échappe le plus souvent à notre conscience de veille. Or c’est par les sens que nous pouvons appréhender le monde. La conscience de veille est donc insuffisante pour la connaissance du monde.
De plus, elle a la fâcheuse tendance de se considérer comme le maître à bord (du corps), de vouloir tout régir et ordonner selon ses visions. Mais ces dernières sont très parcellaires puisque la conscience de veille ne perçoit que peu de choses des informations envoyées par les sens.

Fondamentalement mon travail cherche à rompre cette hégémonie du mental et de la conscience de veille :
Comment percevoir mieux ? Plus finement ? Plus largement ?
Comment étendre la conscience des perceptions ? La conscience du corps ?
Comment transcrire ensuite les perceptions ?

Mon corps est mon premier et ultime outil.
Au vu de cette incomplétude de la conscience de veille, je ne me définis plus comme un individu ou une entité, mais plutôt comme un tas de brols temporairement et plus ou moins cohérent.
Dans cette quête des perceptions, il est vite devenu essentiel pour moi de composer à partir de ces différentes parties qui me constituent.

C’est pourquoi ma démarche :

  • privilégie une approche non dirigée par le mental ;
  • déconstruit beaucoup les processus (ceux des langages en particulier) ;
  • recherche la multiplicité des points de vue ;
  • attache une importance particulière à la présence physique sur un lieu.


marche, walk


perceptions process — (texte français, cliquez ici)
This time, get in immediately inside my work.

First, I tempt you to read the little manifesto of this blog

The process of perceptions escapes often from our usual consciousness. But it’s by senses we can perceive the world. The usual consciousness isn’t efficient to know the world.
More, it has the unfortunate tendency to consider itself like being in control (of the body), to govern and to order around its own visions. But these visions are divided into parcels because usual consciousness perceives so few of data sent by senses.

Basically, my work tries to break down mental and usual consciousness hegemony:
How to perceive better? Finer? Larger?
How to extend the perceptions consciousness? The body consciousness? How to translate perceptions after that?

My body is my first and last tool.
Viewing this non-fulfilment of usual consciousness, I don’t define me anymore like an individual or an entity, but more like a lot of ‘what is it’, temporarily and more or less coherent.
With this perceptions quest, fastly it became essential for me to compromise with and from these different parts of myself.

That’s why my process:
  • privileges an approach non oriented with mind;
  • deconstructs some processes (languages processes specifically);
  • searches for multiplicity of points of view;
  • considers with a specific interest the physical presence on a spot.

22:29 Écrit par BroC | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Merci :) Plus clair est en effet ta démarche. Elle n'est pas si éloignée de ce que je fais de ma vie somme toute, mais ceci est une autre histoire ....
Une belle artisticontinuation BroC :)

Écrit par : Diablesse | 09/10/2003

Les commentaires sont fermés.