Cahier de Rennes (1) — (English text, click here)" /> — To walk in Chechnia is no quiet " />

03/10/2003

Cahier de Rennes (2) Par dehors — (English text, click here)

Ballade sonore — 1 kilomètre — 1 heure

Rennes, jeudi 28 novembre 2001, 9h50 – rue F. Elleviou, 3e étage

‘Bonne journée’

dit-elle

Trousseau de clé résonnant dans la cage, 2 étages plus bas — porte et métal clé/serrure — pas irréguliers dans les escaliers.

Je m'assois pour déjà écrire — bruits de voix plus bas dans les appartements — scie circulaire dehors — camion sur chaussée humide.

Les bords des marches sont en bois — la poignée à du jeu dans la porte d'entrée — j'ai un sac plastique qui crisse et tire sur mes doigts par le poids des bottes qu'il contient — premiers oiseaux perçus — 2 espèces, un petite et un merle ou une pie probablement — bruit de fond des route — moteur de 2 roue — portières.

Je n'ai pas mis mes lunettes — je vois flou — je veux occuper tout l'espace.

Moteur d'un rouleau compresseur s'avancant dans le carrefour — fine bruine sur la peau — odeur de bitume chaud.

3 voitures passent sur le boulevard Pompidou avant que je n'y arrive — des ouvriers sur le parterre central parlent — feu vert: paquet de voitures.

Coup de vent sur le coin — moteur diesel — feuilles mouillées au sol — moteur au ralenti.

16 voitures passent jusqu'à ce que j'arrive sous le chemin de fer — les pneus sur l'asphalte mouillée font des bruits divers — 1 vélo au cliquetis caractéristique lorsqu'on ne pédale pas — 2 bus.

Le grésillement des caténaires humides —

un train au-dessus de moi — 2 motos — la vibration sous le pont est perçue aussi par la peau

— le passage du train à un changement de rail me revient via la façade de l'immeuble à 3 étages — une mobylette qui freine comme un vélo — (10h15 — je quitte le pont).

À nouveau l'eau sur les câbles électriques — grésillement très attirant.

Passage du carrefour aux innombrables véhicules — un camion aux freins qui décompressent — vibration tactile d'un bus qui démarre.

(rue Docteur F. Joly) — un piéton aux semelles crêpes? — 2 femmes qui parlent — la sonnette de la porte de la boulangerie — bruits d'enfants dans la cour d'école primaire — ballon qui rebondit régulièrement (dribble) — un cri strident répété 3x — une injonction masculine — des tas de paroles — des appels aigus — sifflet? — une classe qui revient à l'école — les deux accompagnantes discutent — différence de pression lorsque quelqu'un me dépasse avec un parapluie — un pas pressé grommelant — une plaque d'égout sur laquelle on passe — un vélo qui saute une bordure avec ses sacoches — un rire d'homme adulte.

Une voiture qui ralenti, freine en crissant et redémarre — un double coup de klaxon — la sonnerie de l'école plus loin — les bruits d'enfants qui deviennent une seule masse — au moins une mouette — 2 grosses gouttes qui tombent sur le trottoir.

Un moteur de grue — un claquement métallique — une alarme de marche arrière — le raclement de la pelleteuse dans les gravas et plaques d'asphalte — une porte de camion — un double coup de klaxon — le vrombissement sourd du camion en marche arrière devient plus aigus au point mort et perd sa dimension tactile — une pelle manuelle affine le travail — des pas traînants — des talons qui frappent le sol — une suite de 5 voitures — un sachet plastique sous le rythme de la marche.

Une mouette très fort — le vent doucement dans un arbre parmi les voitures qui passent.

(place des Colombiers) — 1 voix qui résonne depuis un parking souterrain — 1 petite soufflerie de bâtiment — voiture sortant d'un tunnel — au loin une sirène des secours — un souffle continu par des carreaux entrebaîllés — une fausse toux — l'ambulance se rapproche — 2 voix — un vélo — une voiture — une fenêtre que l'on ferme — une musique violon et accordéon — je vais voir.

Une autre soufflerie de bâtiment plus forte et plus aiguë — des talons qui sonnent, se rapprochent et me dépassent — d'autres en sens inverse — une porte métallique qui cliquette en s'ouvrant et racle en se fermant (2x) — des talons qui en ressortent — un vélo que l'on pousse — un imperméable au vent — un parapluie qui s'ouvre — un sac plastique — une moto qui démarre, ronronne, son pied qui claque — elle s'éloigne doucement — un raclement de gorge — le vent froid qui souffle derrière mes oreilles — un transpalette manuel chargé s'approche et me dépasse, s'éloigne.

10h50 — saturation!

, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, ’, :-)

Note book of Rennes (2) Outside — (texte français, cliquez ici)

Clic on the picture to magnify
Sound Walk — 1 kilometre — 1 hour

Rennes, Thursday 28 November 2001, 9:50 — F. Elleviou Street, 3rd floor

‘Have a good day’

she says

Keys resound in the staircase, two floors below — door and metal key/lock — unsteady steps in the stairs.

I sit down to write yet — noises of voices inside apartments below — circular saw outside — lorry on wet street.

Steps’ borders of stairs are in wood — the handle to the exit door has a left action — I have a plastic bag screeching and sticking on my fingers with the weight of plastic boots it contains — first birds eared — 2 species, a little and a blackbird or probably a magpie — surround noise of a road — a motorbike — car doors.

I don’t put my glasses — I see blurred — I want invest all the space.

Motor of a steam roller coming in the crossroad — fine drizzle on the skin — warm asphalt smell.

Three cars go by on Pompidou Road before I arrive there — workers on the central flowers bed are talking — green light: a lot of cars.

Gust of wind at the corner — diesel motor — a wet bed of leaves on the floor — slowing down motor.

16 cars go by until I arrive under the railway bridge — on wet asphalt each tyre sound differently — one cycle with the specific clinking when we don’t pedal — two bus.

The sizzle of wet catenary —

a train upstairs on the bridge — 2 motorbike — the vibrations under the bridge is perceptible by skin too

— the sound of train going by on a rail point is coming back to me via a three floors building — a motorcycle braking like a cycle — (10:15 — I leave the bridge).

Again, water on electric cables — sizzle deeply tempting.

Going by a crossroad with innumerable vehicles — a lorry with brakes decompressing — tactile vibrations from a bus driving off.

(Doctor F. Joly Street) — a walker with crepe rubber soles? — 2 women are talking — the bell of a baker’s shop rings — noises of children in a primary school playground — a basket ball is bouncing with regularity — high scream repeated 3 times — a male injunction — a lot of speaks — some shrill calls — a whistle? — a class of children is coming back to the school — two guides are talking together — a different pressure when somebody pass me with a umbrella — a speed step grumbling — a manhole cover where somebody put his foot — a bicycle jumps over a border with its bags — a adult men laugh.

A car is slowing down, brakes with screeching and drives off — a double sound of horn — the ring of the school far — children noises become one mass — a gull, or more — 2 big drops on the pavement.

A crane engine — a metallic slapping — an walking back alarm — the scraping of a mechanical shovel in rubbles and on asphalt — a lorry door — a double sound of horn (again) — the dull humming of the lorry driving back becomes shriller at the death point and looses its tactile aspect — a shovel achieves work — some dragging steps -— two heels are striking the pavement — a 5 cars file — a plastic bag with the rhythm of a walk.

A gull, higher — the wind softly in a tree with surround of cars going by.

(Colombiers’ square) — A voice is resonating from an underground parking — 1 little blower in a building — a car is drives out a tunnel — far away, an emergency alarm — a continuous breath from a half-opened window — a false cough — the ambulance comes nearer — 2 voices — a bicycle — a car — a window closed by someone — a violin and accordion’s music — I go to take a look.

Another building blower, stronger and shriller — some heels striking, comes close and goes far — some other in the other way — a metallic door rattles when its opened and scrapes when its closed (2 times) — some heels goes out of this door — a bicycle pushed -— a raincoat in the wind — an umbrella opens — a plastic bag in the air — a motorbike drives off, purrs; its feet slaps — its goes away slowly — a throat’s scrape — the cold wind blows behind my ears — a manual trans-pallet loaded comes, overtakes me, goes away.

10:50 — saturation!

17:24 Écrit par BroC | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Euh! Je ne sais pas comment je suis arrivés chez toi :)
Je découvre .... ça me déplait pas :)
Je vais lire et suivre les liens :)

Écrit par : BloodFlowers | 16/10/2003

tardivement... (y a eu des couacs avec l'adsl :-(
Tardivement donc : bienvenue à toi.

De mon petit tour chez toi je retiendrai le blogue abandonné...
j'ai trouvé là de la place pour beaucoup de choses,
petits frétillements des cellules.
:-)

Si tu souhaites des débats, ou plus encore trouver, chercher, triturer ce qui bouge par dedans pour se sentir plus à l'aise, peut-être que... la libre circulation, les migrations, les centres fermés de l'Europe, Sémira, Tabita et ceux dont il ne reste même pas le nom... peut-être.
C'est difficile, mais c'est aussi un besoin... pour moi.

Écrit par : BroC | 20/10/2003

Les commentaires sont fermés.